lundi 22 janvier 2007

J'y étais ou le youtube du futur

A la convergence du GPS, du PDA, de la caméra et du téléphone se trouve le personal Interactor. C'est entendu depuis un bon moment déjà et l'évolution des téléphones intelligents s'inscrit totalement dans cette prévision. De nouveaux services, comme le GPS pour téléphone mobile de Orange apparraissent et donnent le la pour les générations à venir.
Dans les frémissements de la vidéo, Youtube a défrayé la chronique d'abord en se faisant racheter for cher par Google, mais surtout en ouvrant la voie, comme d'autres sites francophones comme www.dailymotion.com à une génération de publication de vidéo par le plus grand nombre qui sera bientà´t possible depuis les téléphones portables.
Alors que peut-on espérer de plus ? La réponse est simple : nous désirons enregistrer le plus possible de détails sur chaque instant. C'est le coté artistique de la démarche média, qui en figeant un aspect de la réalité sur un support digital, agit comme un aiguillon dans le talon du temps qui passe.
On a enregistré l'image, puis le son. On n'a pas encore enregistré les coordonnées GPS des films que l'on tourne. Or c'est important et même fondamental, comme preuve ou simple complément d'information.

Geolocalisation images picasaAu moment o๠j'écris, la formidable équipe de développement de Google a déjà intégré à son gestionnaire d'images et de vidéos gratuit, Picasa II, un menu de géolocalisation pour associer un souvenir visuel à sa localisation géographique sur la mappemonde virtuelle vertigineuse et envoutante qu'est Google Earth...

On peut inférer assez simplement que la prochaine technologie nomade enregistrera les coordonnées GPS avec l'image et permettra l'indexation automatique dans Google Earth. On pourra consulter ses photos par date, par catégorie ou encore par localisation géographique. Voilà , j'y étais.