jeudi 3 juillet 2008

Frost & Sullivan donne les clefs du marché de la vidéosurveillance

Pour une poignée de K€ (3.800 €), il est maintenant possible de savoir comment devenir riche en vendant de la vidéosurveillance. En effet, Frost & Sullivan vient de publier un rapport sans ambigüité (http://www.researchandmarkets.com/research/39ec99/world_video_survei) qui décrit les segments les plus porteurs.

On retiendra pour l'essentiel que la surveillance des établissements scolaires, très bien raccordés au réseau et du territoire (Homeland Security) est le moteur esssentiel de la croissance.

La grande distribution entre dans une phase de remplacement de ses installations CCTV qui en fait aussi un client de choix.

Par ailleurs, l'interopérabilité/intégration est à l'honneur, car c'est la clef de l'intégration de la vidéosurveillance dans les applications de contrôle d'accès, d'anti-intrusion et de sécurité incendie. Ces applications sont déjà installées dans les commodités qui s'achètent commes des lots, tels le chauffage ou l'éclairage.

Sur le plan international, le royaume uni reste le domaine le mieux surveillé du monde, avec des taux de croissance record en Italie et en Espagne (et de beaux effets d'annonce en France). Les commandes gouvernementales sont un moteur important pour le développement de l'offre : lles commandes asiatiques vont représenter 25% du marché mondial alors que le gouvernement Anglais se prépare à dépenser 80 millions de Livres supplémentaires et le gouvernement Américain quelques 230 millions de dollars.

H264 réunira t'il tout le monde autour de ce beau gateau ?