mardi 2 septembre 2008

Ne pas confondre télésurveillance et vidéosurveillance

Ne les confondont pas cependant car la vidéosurveillance requiert l'usage de murs d'images et suppose des procédés d'enregistrement à des niveaux de qualité bien spécifiques et hors d'atteinte des nouveaux systèmes de levée de doute vidéo pour la télésurveillance. Il s'agit donc d'un rapprochement mais certainement pas encore d'une fusion.

Pour comprendre mieux la problématique de la télésurveillance vous pouvez lire cet article.

Des domaines d'activité concernés en premier lieu par la nouvelle télésurveillance


La vidéo ci-dessous donne un aperçu de la qualité des images reçues d'un système d'alarme avec caméras intégrées dans les détecteurs d'intrusion. C'est suffisant pour comprendre qu'il faut envoyer la police sur le site et en ce sens, cela répond parfaitement au besoin de la levée de doute vidéo.Ce type de levée de doute a une valeur importante : en effet elle permet à l'opérateur de télésurveillance de prendre l'initiative d'appeler les forces de l'ordre directement, sans passer par le coûteux appel à une société de gardiennage qui va faire une intervention sur site pour valider qu'il est bien nécessaire d'envoyer la police. Tout le monde y gagne : l'intrus est appréhendé rapidement et les dégats sont moindres, l'intervention de la police est gratuite là où une société privée facture de 50 à 100 euros pour le déplacement de ses intervenants.

Les chantiers de construction sont des utilisateurs de premier rang pour ces nouvelles solutions de télésurveillance avec levée de doute vidéo. Ils sont en effet victimes des voleurs de cuivre et des dégradations gratuites. Si vous cherchez une solution économique pour votre chantier de construction, remplissez le questionnaire ici.



Exemples de vidéos envoyées via le réseau mobile GPRS par des caméras intégrées à des détecteurs d'intrusion